Chiffres clés

Chiffres clés

L’observatoire économique de l’archipel est un outil de veille économique et d'aide à la décision qui s’adresse à toutes celles et ceux qui souhaitent entreprendre et mener des actions de développement sur ce territoire. A cette fin, la note de conjoncture annuelle présente les grandes tendances observées au niveau de l’activité des entreprises, de l’emploi, de la démographie et des dynamiques locales. Un focus particulier est réalisé sur l’évolution de plusieurs secteurs d’activités qui sont au cœur de l’économie de Saint-Pierre et Miquelon.

Résumé - Note chiffres clés 2016

En 2016, l’économie de l’archipel s’affiche stable et certains indicateurs repartent à la hausse. Mais cette stabilité apparente cache de nombreuses disparités au sein des secteurs. Les entreprises qui affichent des bilans positifs sont en hausse, tout comme celles affichant des baisses d’activité. Les entrepreneurs tendent à investir un peu plus que les autres années et le chômage recule. Les importations continuent de diminuer, sans pour autant affecter l’activité économique de l’archipel. En moyenne, les entreprises en 2016 voient leur activité légèrement augmenter, mais affichent toujours autant de difficultés pour recruter.

Le chômage perd 14 points sur l’archipel, et le commerce et le secteur de l’hôtellerie et la restauration voient leurs offres d’emplois augmentées. Comme en 2015 les chefs d’entreprises, pour la plupart, ont confiance en l’avenir et la démographie des entreprises sur l’archipel ne cesse de croître doucement. D’après notre enquête CACIMA menée auprès de 130 chefs d’entreprises, l’année 2016 affiche un bilan en apparence à la hausse, mais dont les écarts ne cessent de se creuser, notamment en raison de l'amélioration des marges. L’optimisme reste de vigueur, puisque les perspectives et investissements 2017 s’annoncent  encourageants.

L’activité agricole reste inchangée, mais affiche de nombreux points positifs quant à l’avenir du secteur. La pêche a été moins prolifique mais les exportations ont triplé au détriment des débarquements sur Terre-Neuve. Le secteur affiche un bilan en retrait, mais reste stable.

La fréquentation touristique repart un peu à la hausse en 2016. Le tourisme à Saint-Pierre devrait profiter en 2017 des          événements liés au 150 ans du Canada et afficher un bilan en hausse.

Les investissements dans certains secteurs clés, la nouvelle politique touristique globalisée, l’accompagnement des entreprises et la dynamique d’investissement, ont commencé à transformer certains secteurs d’activité, et devraient à terme profiter à l’ensemble de l’activité locale. En 2016, la commande publique à Saint-Pierre et Miquelon s’élève à 64,3M€ (dépense hors et sur l’archipel).

Le pessimisme dû à la signature de l’Accord Economique et Commercial  Global (AECG) en 2015, reste toujours d’actualité. S’ajoutent à cela les problèmes de financement des banques et de la natalité très basse, qui inquiètent également une partie des entreprises.

De nouveaux leviers d’attractivité pour le développement de l’archipel devront être étudiés pour que celui-ci trouve des relais de croissance et prenne une place plus importante dans l’environnement régional.

Lire la note complète sur les chiffres clés :

Partager
Actualités